Fabrice Coiffic est venu à Mahé avec l’intention de rééditer sa performance d’il y a 4 ans à Tana, soit de remporter l’or aux 100m, 200m et relais 4x100m. Hier, au Stad Popiler, il a rempli un premier contrat en enlevant haut la main le 100 m en 10”59.
Extrêmement à l’aise en série disputée la veille, Coiffic a pris un départ laborieux hier en finale. Mais après 30 m, la machine se mit en marche et le Mauricien fit rapidement valoir sa supériorité. Il se permit même de lever le bras en direction des gradins avant de passer la ligne d’arrivée.
« Mon départ n’était pas le meilleur, c’est certain, ce qui fait que je me suis retrouvé en retrait par rapport à mes adversaires. Mais après 30 m de course, j’ai déployé mon accélération et il ne me restait plus qu’à garder le rythme jusqu’au bout. Je suis content de retenir ce titre au 100 m», confiait le sprinter mauricien à l’issue de son sacre.
Fabrice Coiffic a désormais les yeux braqués sur les deux autres épreuves dans lesquelles il veut briller. Les séries du demi-tour de piste sont prévues pour cet après-midi à partir de 17h25, tandis que la finale du relais aura lieu à 19h15.
« Sur le plan individuel, il me reste le 200 m, qui est une course qui me tient à coeur. Puis, pour ce qui est du relais 4x100m, nous avons une superbe équipe et il nous faudra tenir notre rang », lance Coiffic.
Celui-ci a tenu à dédier sa victoire à sa famille, « qui fait d’énormes sacrifices. » « Je suis absent six mois de l’année pour participer à des compétitions et m’entraîner. Ce n’est pas évident et je tiens à la remercier pour cela », indique le meilleur sprinter de l’océan Indien.