Nouvelles séances de travaux dans le procès intenté à Me Dick Ng Sui Wa aujourd’hui, avec la production des procès-verbaux du board du Trust Fund for Specialised Medical Care. Il est poursuivi par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) pour avoir accepté des billets à tarif réduit pour des voyages privés, alors qu’il était président du Trust Fund.
Lors de la séance d’aujourd’hui, Chandanee Jhowry, Deputy Permanent Secretary du ministère de l’Agro-industrie, qui avait été Administrative Secretary au Trust Fund for Specialised Medical Care depuis janvier 2007, a été appelée à la barre des témoins. Chandanee Jhowry devait produire les documents émanant du Trust Fund, qui ont été transmis à l’ICAC pour les besoins de l’enquête. Parmi, les “minutes” des procès-verbaux du Conseil d’administration du Trust Fund for Specialised Medical Care. Contre-interrogée par Me Antoine Domingue, l’homme de loi de l’accusé Dick Ng Sui Wa, Chandanee Jhowry a concédé être entrée en poste au Trust Fund après que ces documents ont été rédigés et préparés. Étant l’unique témoin de l’audience d’aujourd’hui, le procès a été ajourné au 18 mai.
Me Dick Ng Sui Wa fait face à un procès intenté par le Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Satyajit Boolell, suite à une enquête de l’ICAC. Accusé de « public official using his office for gratification » sous la Prevention of Corruption Act (PoCA), Me Dick Ng Sui Wa a plaidé non coupable des trois chefs d’accusation retenus contre lui. L’ICAC lui reproche d’avoir accepté, entre novembre 2002 et mai 2003, un rabais sur trois billets d’avion d’Air Mauritius pour des voyages privés, alors que ces réductions étaient réservées aux voyages officiels. Ce sont les magistrats Kesnaytee Bissoonauth et Azam Neerooa qui président ce procès en Cour intermédiaire tandis que l’ICAC est représentée par Me Homanaden Ponen.