L’étau se resserre de manière inexorable sur le clan Rawat avec l’écroulement de l’empire BAI sous le poids d’un Mega-Scam, dont le montant varie entre Rs 6 milliards et Rs 12 milliards. Durant ce week-end, une nouvelle étape décisive a été franchie dans cette enquête qui a à peine démarré au Central CID.
L’Assets Recovery Unit du bureau du Director of Public Prosecutions, se basant sur la première arrestation, soit celle d’Oomeshsing (Rishi) Sookdawoor, Chief Executive Officer de BAI Co (Mtius) Ltd, a obtenu un Blanket Restraining Order contre les comptes bancaires et les avoirs, actions ou propriétés immobilières de Dawood Rawat, sur qui pèse une accusation de blanchiment de fonds de Rs 6 milliards, et six autres frontliners du groupe. Il s’agit des trois filles du Chairman, Adeela Rawat-Freistritzer, Laina Rawat, Kerima Rawat et de Claudio Freistritzer, Maxime Brian Burns et Rishi Sookdawoor.
Le Restraining Order Omnibus a été émis par la juge Gaytree Jugessur-Manna suite à une motion présentée par Me Rashid Ahmine, Senior Assistant DPP, assisté du State Counsel A. Tajoodeen State et du State Attorney K. Parson. Le premier volet de ce Judge’s Order porte sur les comptes et autres transactions bancaires de ces sept suspects dans l’enquête connue sous le nom de code Daylight Robbery.
24 banques commerciales, soit quasiment toutes celles licensed par la Banque de Maurice, sont tenues à respecter l’injonction à l’effet que « the monies held in the accounts found at the financial institutions shall not be disposed of, or otherwise dealt with, by any person, except upon a judge’s order ». Outre ces banques, neuf non-bank deposit taking institutions, y compris la Mutual Aid, dix bureaux de change et six Foreign Exchange Dealers, dont BA Exchange Co. Ltd., sont citées nommément dans le Restraining Order contre les membres de la famille Rawat et le CEO de BAI Co (Mtius) Ltd.
Avec cet ordre opérationnel formellement, il faudra s’attendre à voir des membres de la famille Rawat, en l’occurrence les filles et leurs époux, entreprendre des démarches dès demain matin en vue d’obtenir un Variation Order de la Cour suprême afin de subvenir à leurs besoins financiers quotidiens. Déjà, dès la semaine écoulée, Me Gavin Glover, Senior Counsel, avait signifié son intention d’initier des recours en justice en vue de permettre aux proches de Dawood Rawat d’avoir accès à leurs comptes en banque bloqués sans raison apparente à ce moment là.