La réunion entre les quatre représentants du Kolektif Sov Promnad Roland Armand et les principaux stakeholders du projet Metro Express, à la demande du mouvement 270 Lavwa récemment, n’a rien donné avec le comité métro campant sur ses décisions déjà prises en ce qui concerne la promenade de Vandermeersch. Si du côté de l’Hôtel du gouvernement on a voulu démontrer qu’une ligne de communication a été ouverte, elle a cependant été infructueuse. D’autant plus que la proposition du Kolektif, notamment pour faire passer les Urbos 100 en partie sur pilotis, est restée vaine.

L’une des animatrices de cette plateforme, Adi Teelock, a fait état de son insatisfaction à l’issue de cette rencontre tenue au Prime Minister’s Office, jeudi après-midi, sur son compte Facebook. « L’équipe Metro présente a refusé d’écouter nos propositions d’alternatives et de regarder la simulation préparée qui fait passer le métro sur la Promenade mais en causant le moins de dégâts aux arbres. Dans notre déclaration préliminaire nous avons dit que nous nous retrouvons dans une situation bien triste aujourd’hui car le “dialogue” se déroule alors que les travaux ont déjà commencé. Cette situation aurait pu être évitée si une EIA en bonne et due forme avait été faite, des consultations publiques conduites, un rapport EIA disponible au public pour analyse et commentaires. Nous avons évoqué l’opacité qui entoure le projet car des informations importantes ne sont pas disponibles au public », peut-on lire sur sa publication FB. Et de conclure que « leurs oreilles sont fermées »