Les artistes se disent « déçus, en colère et surpris », selon Bruno Raya, concernant la distribution des royalties en cours par la Rights Management Society (RMS). Alors que le cabinet avait avalisé un montant de Rs 12 millions, « seulement 10% » de cette somme a été distribuée aux artistes mauriciens, selon leurs dires, précisant que le solde restant « est allé aux artistes internationaux ». Cet argent représente des droits sur la diffusion de leurs chansons sur les radios, dans les animations à l’hôtel, par Air Mauritius, ainsi que sur la vente de CD. Or, disent les artistes, « il y a un flou sur la manière dont les calculs sont réalisés ». Ils demandent donc que la base des données utilisée pour cet exercice soit rendue publique ainsi que le système appliqué pour les calculs.