FLORÉAL NEWS : Poullis et Khathi à l’œuvre

Ioannis Poullis et Robert Khathi ne sont pas passés inaperçus lors de cette séance du vendredi 8 septembre tenue par un temps splendide. Après l’entraînement à Port-Louis, ces deux jockeys étrangers ont mis le cap sur Floréal en compagnie de leur entraîneur respectif.
Le Chypriote, qui a démontré samedi dernier qu’il n’est pas à Maurice pour faire du tourisme, en a profité pour faire connaissance avec quelques-uns des meilleurs coursiers de son entraînement. Avec l’aide de Roby Bheekharry, il a piloté tour à tour Emaar, League Of Legends et le récent vainqueur Answeringenesis, discutant longuement avec Preetam Daby entre chaque entraînement. Les chevaux précités, en particulier Emaar et League Of Legends, méritent toute l’attention des turfistes lors de leurs prochaines sorties, surtout si on considère qu’ils ont été desservis par des montes peu judicieuses ces derniers temps.
Robert Khathi a aussi marqué de sa présence cette séance. Le Sud-Africain a fait travailler quatre chevaux de son entraînement, à savoir Seven Oceans, Step To Fame, Heart Of Darkness et Plain Of Wisdom. Ces quatre chevaux ont travaillé vite et c’est Seven Oceans qui a captivé l’attention de par sa belle aisance. À noter que Plain Of Wisdom émettait des bruits respiratoires à mesure qu’il accomplissait ses exercices, d’où l’aparté entre la cravache sud-africaine et Shirish Narang après le travail de ce coursier. On retiendra par ailleurs les belles dispositions de Gameloft, qui ne devrait pas tarder à (re)visiter le winner’s box, Halabaloo et autre Red Hot Poker.  
Simon Jones a tenu à être présent en ce vendredi matin, où une quinzaine de ses pensionnaires étaient en action. Au cours d’un travail en binôme aux côtés de Parker, Imperial Dancer fait partie de ceux qui ont laissé la meilleure impression lors de cette séance. Ce coursier est à suivre de près. Comme mentionné auparavant, Burwaaz est dans une forme splendide. Galtero progresse lentement mais sûrement. C’est un compétiteur qui devrait être capable de briller, ne serait-ce qu’une fois d’ici à la fin du présent exercice.
Parachute Man jovial
Parachute Man a regagné le centre après sa déconvenue dans le Maiden. Le crack de Ricky Maingard semble n’avoir gardé aucune séquelle de cette course car il nous a paru très jovial sous la conduite de Kenny Gustave. À ce stade, on n’a aucune visibilité quant à son programme, mais sur sa belle forme du moment, il ne devrait pas tarder à retrouver la compétition. Skip The Red nous a paru dans une belle forme, sans plus. Il en est de même pour Tigre Libre et Nadas.
À l’entraînement Gujadhur, Sunil Bussunt, Nareez Emamdee et Brandon Louis se sont relayés pour faire travailler la dizaine de chevaux qui s’y trouvent. Il est conseillé aux turfistes de reprendre Ready To Attack, qui devrait nous montrer un meilleur visage à sa prochaine tentative. On retiendra également Chap Trap, qui vaut plus que sa dernière sortie et qui est capable de le démontrer à son prochain engagement. Le vieux Bulsara, qui n’a plus fait de compétition depuis la 9e journée, a regagné le centre en attendant que son entourage lui trouve un engagement à sa mesure. Il est dans une forme appréciable. Quant à Enaad, nous apprenons qu’il a regagné directement Pointe-aux-Sables après sa démonstration dans le Ruban Bleu.
Chez Perdrau, Captain Swarovski, le crack annoncé de cet établissement, s’est exercé sous le regard attentif de Rakesh Doyal. Il n’en est qu’au tout début de son programme et ce n’est que la saison prochaine qu’on le verra en compétition. Il en est de même pour l’imposant Philosopher. Gimme Green a continué sa remise à niveau, tandis que Kalinago a laissé une plaisante impression lors de son travail sous la conduite d’Avishek Seeburn.
Finalement, à l’entraînement Amardeep Sewdyal, c’est Var’s Dream qui a laissé la meilleure impression. Diagnostiqué distressed à son retour au paddock lors de la 23e journée, Rob’s Jewel n’a pas mis longtemps pour bien récupérer puisqu’il nous a paru dans de belles dispositions. À suivre également Chosen Path, qui peut revoir ses ambitions à la hausse maintenant qu’il a une course dans les jambes.