Les propos tenus par Showkutally Soodhun concernant Air Mauritius, lors d’une conférence de presse, mercredi dernier, choquent et frustrent les employés de la compagnie d’aviation nationale. S’insurgeant contre la virulence avec laquelle le vice-Premier ministre (VPM) s’en est pris à MK, les membres de l’Intersyndicale d’Air Mauritius se demandent: “Pourquoi un vice-Pm se permet-il de ternir l’image de la compagnie d’aviation nationale?” Mobilisés pour défendre leur compagnie, dont les actions ont chuté en bourse dès le lendemain des critiques émises par le VPM, les dirigeants de l’intersyndicale se sont réunis, vendredi, devant le Paille-en-Queue Court, réclamant un rappel à l’ordre de Showkutally Soodhun par le Premier ministre.
Pour l’intersyndicale de MK – qui regroupe Air Mauritius Staff Association, Union of Employees of Air Mauritius Ltd, Private Transport Employees Union, Air Mauritius Cabin Crew Association et Air Mauritius Technical Services Staff Union –, “les commentaires de Soodhun sont non fondés et surtout insultants pour la compagnie, ses employés et le pays.” Ils s’interrogent sur les motivations qui ont poussé le VPM à tenir de tels propos alors qu’il n’est pas concerné par l’administration et le day-to-day running de la compagnie d’aviation nationale qui tombe sous la responsabilité du Premier ministre. “Pourquoi  s’ingère-t-il dans les affaires d’Air Mauritius?”, demandent-ils, rappelant que si Showkutally Soodhun s’impose dans les deals avec Emirates Airlines, la compagnie dubaïote rogne dans les parts du marché d’Air Mauritius sur l’Europe. Ils s’interrogent également sur le rôle du conseil d’administration de MK et de ses directeurs, ne comprenant pas pourquoi c’est le ministre des Terres et du Logement qui est allé discuter des accords avec Emirates Airlines. Et aujourd’hui, face aux commentaires peu élogieux du VPM à l’égard de la compagnie d’aviation nationale, l’intersyndicale de MK attend une réaction du management de la compagnie car, rappelle le syndicat, ce n’est pas pour rien que la compagnie aérienne nationale s’est vue décerner le label “4-étoiles” pour la qualité de ses services par l’agence britannique Skytrax, réputée pour ses audits et évaluations du niveau des services dans différents métiers de l’aviation.
Mais le ministre Soodhun ne lâche pas prise. Réagissant à cette manifestation impromptue de l’intersyndicale devant MEDCOR, vendredi, il a tenu une conférence de presse pour réitérer ses critiques envers MK. “Je maintiens ce que j’ai dit”, avance-t-il, soutenant avoir vu des sièges déchirés dans des avions et que le First Class est un leurre. Pour le VPM, cette situation résulte d’une mauvaise gestion de MK pendant ces dix dernières années. Il se demande par ailleurs où était l’intersyndicale à cette époque où MK a piqué du nez. Showkutally Soodhun indique qu’il s’assurera que la compagnie d’aviation nationale bénéficie de sa relation avec la compagnie Emirates Airlines pour son évolution en termes de gestion mais aussi pour la formation du personnel.
Dans le sillage, tous les autres syndicats de corps para-étatiques de Maurice, incluant Air Mauritius, CEB, CWA, AML, les municipalités, les Casinos MT, SBM, SICOM, STC, RDA, entre autres, se regroupent cette semaine pour former l’Intersyndicale des secteurs libérés. Ce nouveau mouvement prévoit un rassemblement, samedi prochain, à Rose-Hill. L’occasion d’aborder publiquement son combat contre la privatisation, la sous-traitance, les Strategic Partner Accapareurs, les licenciements, le gaspillage de fonds, l’ingérence politique… parmi plusieurs thèmes qui touchent les corps-para-étatiques.