Suite à un appel lancé par le comité organisateur du festival international de littérature de Berlin, “Internationales literature festival”, Lalit organisera une séance de lecture de poésies en soutien à Ashraf Fayadh, poète palestinien vivant en Arabie saoudite, condamné à mort par la justice saoudienne le 17 novembre dernier. L’activité se tiendra le 14 janvier à 17 h 30 au siège de Lalit à Grande-Rivière-Nord-Ouest (GRNO).
Une vingtaine de poètes mauriciens ont été invités à participer à cette activité hautement symbolique dans le cadre de la défense de la liberté d’expression. Ils liront quelques poèmes du condamné à mort et bien d’autres. Les textes lus seront en anglais, en français et en créole.
Âgé de 35 ans, Ashraf Fayadh a été condamné pour apostasie par la Cour de justice saoudienne, « pour avoir prétendument tenu des propos blasphématoires lors d’une discussion de groupe et dans un recueil de poèmes », fait ressortir l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW). Instructions within, paru en 2008, est cité pour être le recueil en question. Selon HRW, le poète a maintenu son innocence affirmant qu’ « un autre homme a porté contre lui de fausses accusations auprès de la police religieuse saoudienne, suite à un différend personnel ». Arrêté en août 2013, Fayadh avait été condamné à quatre ans de prison et 800 coups de fouet, en février 2014. Le procureur avait fait appel contre cette décision et le 17 novembre 2015, un autre juge du même tribunal, a annulé le précédent verdict et l’a condamné à mort, selon HRW qui « s’oppose en toutes circonstances à la peine de mort, en tant que châtiment cruel et inévitablement lié à des décisions arbitraires voire erronées ». HRW rappelle qu’en 2015, l’Arabie saoudite a exécuté 152 personnes ; le chiffre le plus élevé depuis 1995, selon Amnesty International. La plupart des exécutions, publiques dans de nombreux cas, sont effectuées par décapitation en Arabie saoudite, fait ressortir HRW, sur son site internet.
Le 2 décembre 2015 Ashraf Fayadh est devenu membre honoraire de German PEN qui est affilié à l’organisation PEN international, une association d’écrivains fondée en 1921 à Londres ayant pour objectif de promouvoir l’amitié et la coopération intellectuelle entre les écrivains à travers le monde. L’association milite aussi en faveur de la liberté d’expression et constitue une voix puissante en faveur des écrivains qui sont harcelés, emprisonnés, voire tués à cause de leurs opinions. Aujourd’hui, PEN inclut également des journalistes et des historiens.