photo illustration

Un communiqué a été émis ce matin par l’Ombudsperson for Children suite au décès de la jeune fille de 13 ans, mariée et enceinte.

« La législation mauricienne devrait être modifiée pour définir un enfant comme une personne âgée de moins de 18 ans et interdire les mariages (à ceux) de moins de 18 ans », peut-on lire dans ce communiqué. Une recommandation qui suit celle faite par le Comité des droits de l’enfant

« Nous souhaitons attirer l’attention de tous les citoyens mauriciens sur le fait qu’il est du devoir premier des familles de protéger les enfants contre toutes formes d’abus », rappelle l’Ombudsperson for Children.

Rita Venkatasamy soutient aussi qu’il est important d’entendre la voix des Mauriciens sur la question. Elle invite tout un chacun, « y compris les enfants », à apporter leurs contributions à ce débat.