Suite à son expulsion du parlement le mardi, 30 mars, Arvin Boolell, à la lumière de plusieurs consultations, a pris la décision de porter l’affaire devant la Cour suprême.

« Aujourd’hui, le Speaker a commis un  »breach of Constitution ». La démocratie parlementaire mérite mieux. Dans un moment pareil, j’espère que la Cour suprême rendra un ruling le plus tôt possible », a déclaré Arvin Boolell en conférence de presse ce mardi, 6 avril.

« On nous a suspendus pour une période indéterminée. Le Speaker se prend pour le propriétaire du parlement. Soit nous sommes dans une démocratie soit nous ne le sommes pas. Donc, je fais confiance au judiciaire », a affirmé le chef de fil du PTr.

Le PTr sollicitera également les organisations internationales sur le traitement des parlementaires à Maurice.

À lire également :

[Vidéo] Parlement : Assirvaden, Boolell, Bérenger et Bhagwan « ordered out »