Les athlètes mauriciens sont repartis bredouilles de la deuxième journée des Championnats d’Afrique qui se sont poursuivis hier au Kings Park Stadium à Durban.
Guillaume Thierry et Fabrice Rajah ont bouclé le décathlon en 5e et 7e positions, alors que la perchiste Nancy Cheekoussen termine 9e et dernière de la finale de l’épreuve, se contentant d’un bond de 3,10 m. Au 800 m, Mohammad Dookun est passé à la trappe en prenant la 5e place de sa demi-finale en 1’52″45.
Blessé à deux reprises au mollet récemment, Guillaume Thierry n’a pu s’approcher des 7500 pts comme il le fait assez fréquemment. Il avait été médaillé d’argent en 2014 à Marrakech avec 7312 pts devant le Ghanéen Atsu Nyamadi (6946 pts), mais devancé par l’Algérien Larbi Bourrada avec 8311 pts, puis avait décroché l’or l’an dernier aux Jeux d’Afrique à Congo-Brazzaville avec 7 591 pts, sa meilleure marque nationale. Cette année en avril, il avait été crédité de 7481 pts à Maurice avant de se blesser.
À Durban, le Sud-Africain Fredriech Pretorius n’a pas bronché, enlevant l’épreuve avec 7 780 m, Atsu Nyamadi (Gha) s’offrant l’argent avec 7501 pts et le Sud-Africain Willem Coertzen le bronze avec 7196 pts. Crédité de 7020 pts en avril à Maurice, Fabrice Rajah est resté lui aussi loin de sa meilleure marque.
Au saut à la perche dames également, une épreuve très versatile, Nancy Cheekoussen est restée à 3,10 m, loin des 3,60 m qu’elle avait réalisés en février à Réduit pour valider sa qualification africaine et la marque de 3,40 m réalisée le 11 mai à Réduit.
Aujourd’hui, aucun athlète mauricien n’est engagé lors de la 3e journée.