« Gilbert Noël a eu l’idée de mettre sur pied cette commission d’enquête », a affirmé l’ancienne présidente de la République, tout en précisant avoir obtenu des conseils de Mes Yousuf Mohamed et Nadeem Hyderkhan. Ameenah Gurib-Fakim affirme en outre avoir été « délaissée par le gouvernement » ainsi que par l’Attorney General, Maneesh Gobin, alors que la State House était ébranlée par la crise au sommet de l’État après la controverse suscitée par la Platinum Card.

Lors de sa première audition, mardi après-midi, devant la commission d’enquête instituée pour faire la lumière sur le coup d’État constitutionnel allégué, l’ancienne présidente de la République a affirmé que « l’exécutif ainsi que l’Attorney General » lui ont « tourné le dos ». L’ancienne locataire de la State House devra revenir à nouveau devant le trio des juges Asraf Caunhye, Gaitree Jugessur-Manna et Nirmala Devat, cette fois avec les relevés bancaires des dépenses qu’elle a encouru aux frais du Planet Earth Institute.

Ameenah Gurib-Fakim affirme avoir été « lâchée par le gouvernement ». C’est ce qu’elle a indiqué lors de son audition devant la commission d’enquête instituée pour faire la lumière sur la tentative alléguée d’un coup d’État constitutionnel en mars dernier, soit durant ses derniers jours à la State House. L’ancienne locataire du Château du Réduit a laissé entendre que « l’exécutif ainsi que l’Attorney General » lui ont « tourné le dos face à la crise qui gagnait l’institution qu’est le bureau de la présidence de la République » avec les controverses entourant les dépenses effectuées de la Platinum Card que lui avait offerte la fondation d’Alvaro Sobrinho, le Planet Earth Institute.

Ameenah Gurib-Fakim a déploré le manque de soutien de la part de l’exécutif. « I was isolated. There was no will to help the institution », a-t-elle laissé entendre. Elle devra revenir lors de la prochaine séance avec les relevés bancaires des dépenses qu’elle a effectuées du compte mis à sa disposition par le Planet Earth Institute de l’homme d’affaires Alvaro Sobrinho.