Comme ce fut le cas lors de la première, vendredi, la seconde journée du Meeting international de Maurice disputée hier au stade Germain Commarmond à Bambous a été pauvre en bonnes performances. Le vent défavorable soufflant dans cette partie de l’île en étant le principal responsable.
Qu’à cela ne tienne, on a quand même eu droit à une belle empoignade au décathlon entre les deux pensionnaires du Centre international d’Athlétisme de Maurice (CIAM), le Malgache Ali Kamé et le Mauricien Guillaume Thierry. A l’issue de la première journée, le premier nommé menait de 247 points, soit 3912 contre 3665 à son adversaire. Thierry a refait une bonne partie de son retard hier, mais a échoué à 53 points de Kamé, celui-ci totalisant 7409 unités contre 7356.
« Je voulais atteindre les 7500 points mais cela n’a pas été possible. Cela reste un bon résultat quand même. Il me reste encore des progrès à faire pour réussir les minima pour les JO qui sont de 7950 points. Je ferai deux compétitions dans les prochaines semaines, soit au début de mai à Desenzano en Italie et début juin à Prague », a indiqué Guillaume Thierry.
En heptathlon, la Ghannéene Margaret Simpson qui s’entraîne elle aussi au CIAM a fait respecter la logique, s’imposant avec un total de 6184 pts contre 5906 à la Belge Nafissatou Thiam. Celle-ci menait pourtant à l’issue de la première journée avec 3584 pts contre 3577 à Simpson. « Je suis satisfaite de ma performance. J’ai déjà réalisé les minima pour les Jeux Olympiques et mon objectif est désormais de battre mon record d’Afrique », a confié Simpson.
Dans les épreuves individuelles, on notera qu’un record du meeting est tombé, soit au 800m hommes. Il porte la griffe du Kenyan David Mutinda en 1:46.79. Sur cette même distance mais en féminin, on attendait la victoire d’Annabelle Lascar, qui s’est imposée au meeting de La Réunion en cours de semaine, mais notre compatriote dut se contenter de la 3e place en 2:09.90, la médaille d’or revenant à la Kenyanne Sylvia Chesebe en 2:08.95 et l’argent à la Soudanaise Alawai Maki Andal Adam avec 2:09.28.
Autre espoir de succès mauricien, Fabrice Coiffic n’a pu finir son 200m (série B) dans de bonnes conditions, ayant été pris de crampes dans la dernière ligne droite, avons-nous appris. C’est le natif du Lesotho, Mosito Lehata qui s’est imposé en 20.76. La série A a vu s’imposer le Seychellois Neddy Marie en 22.44. Aurélie Alcindor a remporté la série A du 200m dames en 25.78, tandis que la Française Carima Louami a enlevé la série B en 23.62.
On notera la victoire du Mauricien Fabrice Rajah au 110m haies en 14.75, de peu devant Nicolas Castor (14.76). Au 400m, par contre, Jonathan Bardottier s’est contenté de la deuxième place en 49.46 derrière le Mozambicain Kurt Couto (47.83).
Elvino Pierre-Louis et Estelle Louis ont remporté les concours du disque masculin et féminin qui ne comprenaient que des Mauriciens avec des jets de 48m88 et 39m08 respectivement. Pour ce qui de l’octathlon, on retiendra la victoire de Kenny Niclair avec 4348 points devant Jordan Vieulleuse (4224 pts) et Stevenson François (3896 pts). Le président du comité organisateur, Stéphan Buckland, affiche la satisfaction. « Dans l’ensemble, c’est satisfaisant. Je pense que s’il n’y avait pas de vent, l’on aurait eu de bonnes performances », a-t-il confié. Evoquant le fait que le public n’a pas répondu présent pour assister à ces deux jours de compétitions, Stéphan Buckland dira que selon lui, il faudrait que les sponsors soutiennent davantage un tel événement. « Cela aurait été différent si de grosses pointures étaient venues mais cela a un coût. L’équipe d’organisation va faire un bilan de ce meeting et voir dans quelle mesure il est possible d’apporter des améliorations », a conclu Buckland.