Paul Bérenger a commenté l’avis consultatif de la Cour International de Justice sur le différend qui oppose la Grande-Bretagne à Maurice concernant l’excision de l’archipel des Chagos ce mercredi 27 février lors d’une conférence de presse au Hennessy Park hôtel à Ébène. « C’est un jugement formidable », a souligné ce dernier, la Grande Bretagne ayant été sommée de mettre un terme « dans les plus brefs délais » à l’occupation des Chagos, territoire de Maurice.

« Le ton adopté par les juges est sans précédent, c’est l’expression d’une indignation. C’est rafraîchissant de l’instance judiciaire la plus haute des Nations Unies », soutient Paul Bérenger, avant de poursuivre, « nous demandons à la Grande Bretagne d’engager des discussions avec Maurice dès que possible pour mettre en pratique le jugement. Je salue la contribution de SAJ et celle des Chagossiens ».

« L’affaire Medpoint reste l’affaire Medpoint ». Paul Bérenger a aussi commenté le jugement du Privy Council sur l’affaire Medpoint, rendu public le lundi 25 février. Dans le cadre de cette affaire concernant le chef du gouvernement, Pravind Jugnauth, il est d’avis que « le Privy Council s’est complètement appuyé sur la volte-face de l’ICAC dans toute cette affaire pour finalement donner son ruling ». « Pravind Jugnauth inn ressi vinn dir pa mwa sa », a-t-il lancé. Il déclare être conscient que le parti MSM se servira de ce jugement au maximum dans la sphère politique. Toutefois, il se dit étonné par le rassemblement du parti suite à l’annonce du jugement. Selon lui, « l’évènement a été très faible et tiède ».

Le leader des mauves dit être convaincu que ce jugement du Privy Council confirme que Pravind Jugnauth viendra avec un prochain budget « la bouss doux et elektoralist ».

Pour conclure, il a réitéré sa position concernant les prochaines élections. « Le MMM ira seul aux prochaines élections générales », a-t-il rappelé.