Faute de preuves suffisantes et devant des versions contradictoires données par les témoins de la poursuite, la magistrate Bissoonauth siégeant en Cour intermédiaire a accordé le bénéfice du doute au directeur de Basram Farm Ltd et à son helper dans une affaire de vol de poulets.
Akhilanand Sohotoo, directeur de Basram Farm Ltd et son helper Rajen Beetoo étaient poursuivis pour avoir obtenu de façon illégale et gardé en leur possession 3 500 volailles appartenant à Vishnaden Samy Ramsami. Ils avaient plaidé non coupables et étaient représentés par Me Hurranghee.
Le vol allégué aurait été commis le 20 décembre 2010. Selon les faits présentés en Cour, un certain Shameer Oozeer, avec qui Akhilanand Sohotoo avait l’habitude d’acheter des volailles, avait consigné une déposition contre ce dernier. Le policier qui s’était rendu sur le lieu du vol avait indiqué à la cour que les seules pièces à conviction obtenues sur place étaient des restes de casiers de couleur jaune. Les casiers de couleur rouge et bleu appartenaient au directeur de Basram Farm Ltd alors que les jaunes appartenaient aux Oozeer. Celui qui avait rapporté le vol avait soutenu qu’il y avait 5 000 volailles sur sa ferme et que durant l’inventaire il a remarqué que 3 500 étaient marquantes. Akhilanand Sohotoo aurait accusé le frère de Shameer Oozeer et ce dernier devait être arrêté et puis relâché sous caution. Le directeur de Basram Farm Ltd avait soutenu qu’au moment des faits, il était chez lui à L’Aventure.
Dans sa déposition en Cour, Vishnaden Samy Ramsami avait soutenu que le 20 décembre 2010, vers 6 h 30 du matin, en allant donner à manger aux volailles il avait remarqué que les cadenas étaient brisés. Il devait alors remarquer qu’un des poulaillers contenant 2 500 volailles était vide, et que dans un autre il manquait 1 000 volailles. Vishnaden Samy Ramsami aurait alors appelé Rajen Beetoo, qui travaillait comme gardien sur la ferme d’Akhilanand Sohotoo. Ce dernier lui aurait dit qu’il n’avait rien remarqué.
Lors du contre-interrogatoire par Me Ashley Hurranghee, ce témoin a nié avoir comploté avec les frères Oozeer pour incriminer le directeur de Basram Farm Ltd et soutenu qu’il n’était pas au courant qu’un des frères Oozeer avait été arrêté dans cette affaire.
Selon la version des accusés, c’est parce que l’un des frères Oozeer devait de l’argent à Akhilanand Sohotoo et que ce dernier l’avait dénoncé à la police que les Oozeer avaient fait des fausses allégations contre eux.
Après avoir analysé les faits, la magistrate Bissoonauth a indiqué que le policier qui s’était rendu sur les lieux avait déclaré en Cour qu’il avait uniquement fait un constat visuel du nombre de volailles qui se trouvaient dans le poulailler et n’avait pas procédé à un décompte. La cour a aussi tenu compte du fait que Vishnaden Samy Ramsami n’avait pas personnellement incriminé les deux accusés dans cette affaire. « The court finds several disturbing elements which would make it most unsafe to rely upon same to find the conviction of guilt against reasonable doubt », souligne la magistrate, qui accorde donc le bénéfice du doute aux deux accusés.