À une semaine du 1er mai, la campagne de mobilisation sur le terrain pour les rassemblements politiques bat son plein. Mais pour les trois députés du No 9 (Flacq/Bon-Accueil), à savoir le ministre Roopun et les parlementaires Dayal et Rampertab, la partie n’a pas été facile à Queen-Victoria hier en fin de journée.

Une cinquantaine de personnes, dont une dizaine de femmes, avaient fait le déplacement pour l’occasion. D’abord, l’assistance a eu la confirmation “viva voce” du malaise Dayal au sein du MSM.

En effet, le député du parti, qui a juré un affidavit vendredi, pour réclamer sa réintégration en tant que ministre, n’y est pas allé de main morte quant à son cas.

« Enn zom pa kapav sibir tou sa presion-la. Ena dimoun dan MSM ti pe kriye mwa “Bal Kouler” », devait-il lâcher en se montrant aussi très critique concernant l’action du gouvernement suite aux inondations, surtout par rapport à son successeur, Etienne Sinatambou.

« Si mwa mo ti ankor minis lanvironnman, mo ti pou fini regle sa problem inondasion-la », a-t-il déclaré.

Le ministre des Arts et de la Culture avait eu peine à calmer Raj Dayal. Mais le mal avait déjà été fait.

De leur côté, les membres de l’assistance devaient émettre de sévères critiques contre les députés de la majorité, tout en se montrant élogieux par rapport à l’ancien ministre travailliste Anil Bachoo.

Ils ont dénoncé « les fausses promesses » des représentants du gouvernement, qui n’ont eu d’autres choix que de mettre fin à la réunion à peine une heure après le début.