L’ASPL 2000 a sorti grand jeu pour vaincre (3-1) un Cercle de Joachim visiblement désorienté, hier au New George V Stadium, dans le cadre de la 10e journée de la Premier League de football. Une victoire qui permet aux Port-Louisiens de rester dans les pas du leader Curepipe Starlight SC.
La bande à Joe Tshupula ne lâche rien dans ce championnat. Deuxième au général à deux points du leader CSSC, l’ASPL 2000 demeure un concurrent sérieux dans la course au titre. Hier, l’équipe de la capitale a fait étalage de son jeu. Pourtant menée 0-1 après un magnifique coup franc de Guillano Chiffone qui a vu la balle se nicher sous la transversale (25e), l’ASPL 2000, en bon conquérant, a su inverser la tendance.
« C’est vrai que nous avons mis un peu de temps avant d’entrer dans le match, mais mes joueurs ont démontré qu’ils peuvent faire face à n’importe quelle situation. Sans fausse modestie, nous méritons amplement ces trois points », estime Joe Tshupula, l’entraîneur port-louisien.
Une fois qu’elle aura trouvé ses automatismes, l’ASPL 2000, menée par son milieu malgache Andry Lalaina, très en verve, a fini par imposer son jeu à la formation curepipienne, qui avait opté pour une tactique défensive avec cinq éléments dans l’entre jeu, histoire de protéger sa défense, où l’absence de Denis Dookee (suspendu) se faisait cruellement sentir.
Les Port-Louisiens n’ont pas tardé d’ailleurs à rétablir la situation. Sur un coup franc enroulé des 25m, Lalaina remit les pendules à l’heure (1-1, 35e). Vu que l’adversaire prenait résolument l’ascendant, le staff technique curepipien a dû revoir son dispositif. Guillano Chiffone, averti dès la 12e minute, s’est fait remplacer un joueur à vocation offensive, Stephan Nabab, afin d’apporter un peu plus de punch devant (35e).
Mais l’équipe de Bruno Randrianarivony allait prendre un terrible coup dès le réengagement lorsque le buteur port-louisien Fabien Pithia trouva le moyen de se déjouer de deux défenseurs pour donner l’avantage aux siens sur un centre timide de Jonathan Ernest (2-1, 46e).
Ce but n’a fait que compliquer les choses pour Joachim. Les Port-Louisiens ont continué à dominer avant de faire le break par l’entremise d’Andry Lalaina, à nouveau sur un coup franc en pleine lucarne gauche qui laissa pantois Christopher Casernes (3-1, 67e).
Le Cercle de Joachim avait toutefois la possibilité de réduire l’écart et de relancer le match en obtenant un penalty. Mais Christophe L’Enclume vit son tir à ras de terre passer à côté du montant de François Ammomoothoo (70e). « C’était une opportunité pour nous de revenir dans le match, mais dommage. L’équipe a souffert un peu en l’absence de certains éléments. Mais quoi qu’il en soit, nous nous sommes battus jusqu’au bout », indique l’entraîneur de Joachim.
L’ASPL 2000 avait le luxe d’inscrire un quatrième but mais Olivier Andrisoa, bien placé dans la boîte, hésitait entre frapper ou faire une passe (85e). Joe Tshupula se frotte néanmoins les mains. Pour lui, cette victoire démontre que son équipe n’a pas encore dit son dernier mot dans ce championnat. « Il faut reconnaître que l’ASPL 2000 a livré trois gros matches en trois semaines (Ndlr : CSSC, Petite Rivière-Noire FC et Cercle de Joachim), nous en avons remporté deux et concédé un nul. Cela prouve que les joueurs peuvent assimiler et gérer. La victoire d’aujourd’hui (Ndlr : hier) est à mettre à l’actif de tout le groupe de l’ASPL 2000, c’est-à-dire les joueurs, dirigeants et spectateurs », a-t-il souligné.