Depuis la création de leur association en mai 2011 par Ghislaine Hibbert, les Friends of the Opera – Mauritius enrichissent leur vie sociale par des activités diverses : des rencontres amicales autour de la musique, des concerts, des levées de fonds pour soutenir les productions d’Opera Mauritius, mais surtout créer des occasions pour faire revivre l’art lyrique et ce principalement parmi les jeunes.
« Nous voulons faire revivre l’art lyrique à Maurice et aimerions surtout permettre aux jeunes de connaître ces moments magiques où l’on se sent transporté, en écoutant des morceaux d’opéra, vers des mondes de rêve : la rencontre de la musique que transpose une voix sublime, l’émotion dégagée par le drame et les passions, les notes qu’égrène un piano, ou l’âme de l’archet sur un violon », dit la présidente fondatrice de Friends of the Opera – Mauritius, Ghislaine Hibbert.
« Nous voulons surtout mettre à la portée de nos jeunes, les versions contemporaines des oeuvres qui ont voyagé à travers le temps, leur faire aimer la belle musique, leur faire découvrir de nouveaux talents, ou tout simplement donner aux mélomanes méconnus l’occasion de se faire connaître et entendre », poursuit-elle.
C’est ainsi que depuis la création de Friends of the Opera en mai 2011, les membres de Friends of the Opera – Mauritius enrichissent leur vie sociale par des activités diverses : des rencontres amicales autour de la musique, des concerts, des levées de fonds pour soutenir les productions d’Opera Mauritius. « Mais surtout, créer des occasions pour faire revivre l’art lyrique et principalement parmi les jeunes ».
Selon Ghislaine Hibbert, la création de Friends of the Opera  a été faite assez fortuitement. « Paul Olsen, initiateur de La Fondation Spectacles et Culture et plus tard d’Opera Mauritius, était venu habiter le complexe résidentiel où nous sommes à Tamarin. Un soir, mon époux Mike et moi, avions organisé une fête pour les copropriétaires et il y avait parmi les invités Paul Olsen. Il m’a demandé pourquoi l’Opéra m’intéressait et je lui ai demandé pourquoi il n’y avait pas d’association “Friends of the Opera” à Maurice, comme partout ailleurs », raconte-t-elle.
Il faut savoir que Ghislaine Hibbert a vécu plus de trente ans en Angleterre et que bien que n’étant pas musicienne, elle s’est toujours intéressée à l’opéra et à l’opérette. « Je ne sais pas jouer d’un instrument, mais j’ai toujours vécu dans une famille où la musique avait une place importante… Mes parents écoutaient toujours de la musique classique et allaient à l’opéra ».
Ainsi, suivant le conseil de Paul Olsen, Ghislaine Hibbert réunit des amis et un petit comité est mis sur pied. « On a commencé à donner des garden parties, des soirées, et notre objectif était très simple, soutenir les production d’Opera Mauritius… Petit à petit nos amis de Friends of the Opera – Mauritius ont commencé à offrir leur maison à tour de rôle pour des réunions, des soirées, des concerts mêmes… »
« Depuis, nous vivons tous ensemble une aventure des plus mouvementées. Dès qu’un projet se termine, nous commençons un autre. Nous avons connu des soirée mémorables, comme celle en juin dernier à la maison Eureka, où l’ensemble de Gérard Télot s’est produit… Nous soutenons également toutes les productions d’Opera Mauritius. Nous voulons détruire cette mauvaise conception qui est celle de croire que l’opéra est réservé à une élite. Ce n’est pas le cas, la musique et le chant n’ont aucune barrière ! Nous invitons tous ceux qui se passionnent pour la musique à se joindre à nous ».
Friends of the Opera : Tel : 5 736 4811 / 483 5135 / 466 9988 ; email : ghis.hib@gmail.com.