Alan Ganoo a une toute autre interprétation de la démarche du bureau du Premier ministre (PMO) d’avaliser le mariage civil du pilote Belge Patrick Hofman et sa compagne mauricienne, Isabelle l’Olive. “C’est une tactique oppressive qui ne permettra pas au pilote d’obtenir le statut de résident à Maurice”, selon le député qui intervenait, hier, lors de la conférence de presse du Mouvement Patriotique (MP) à St Jean.

“Le pilote Hofman est la première victime de l’Immigration Act malgré cette volte-face du PMO”, souligne Alan Ganoo, qui avait en sa possession la copie d’une lettre de l’Immigration Office adressée au pilote, trois jours avant l’aval du PMO. “Cette missive prouve qu’on le considère comme un Prohibited Immigrant et qu’il ne pourra obtenir le statut de résident, même s’il se marie le 2 mai prochain.” Selon le député du MP, dans la lettre, il en ressort que “on the basis of reliable information and advice obtained by the Hon Prime minister, inter alia, your involvement in the major disruptions to the air services provided by Air Mauritius Limited on 5 october 2017, caused substantial financial prejudice to Air Mauritius…” Alan Ganoo fustige les amendements apportés à l’Immigration Act qui, selon lui, “démontrent clairement que le but était de piéger Patrick Hofman.” Il dit néanmoins faire confiance au judiciaire et lance “un appel au Premier ministre pour qu’il revienne à de meilleurs sentiments et que le pilote puisse enfin vivre en paix avec sa future épouse à Maurice.”

Tania Diolle a eu une pensée spéciale pour les victimes de Michel de Ravel de l’Argentière  qui a été acquitté au cours de la semaine écoulée. Bien que respectant le jugement du magistrat, Tania Diolle s’étonne que “malgré sa condamnation sous 21 chefs d’accusation d’attentat à la pudeur sur des mineurs, ce dernier a écopé d’une caution de bonne conduite en Cour intermédiaire. Il est grand temps de se pencher sur certains amendements à apporter à nos lois.” Tania Diolle réitère son appel au gouvernement pour que l’on “introduise le Children’s Bill une bonne fois pour toute et que le traitement se fasse avec la même urgence que le l’immigration bill.”