Alors que la première réunion du Conseil International des Jeux (Cij) en marge des Jeux des îles 2019 s’est achevée hier après-midi, les Maldives se sont portées candidates à l’organisation de la 11e édition prévue en 2023. Quant à la prochaine réunion du Cij, elle se déroulera à Maurice les 15 et 16 février de l’année prochaine, et les deux suivantes se tiendront respectivement 18 mois et 6 mois avant les JIOI 2019.
Lors d’un point de presse hier après-midi, Antonio Gopal, président du Cij, a fait mention de la candidature des Maldives. « Leurs représentants ont signifié l’intention d’organiser la 11e édition. Si les Comores se portent également candidates, nous ne pouvons dire dès maintenant qui partira avec le plus de chances. Il nous faudra examiner les différents dossiers. Donc, tout reste encore ouvert. »
Toutefois, Antonio Gopal n’a pas voulu enfoncer le clou concernant l’attitude adoptée par les Comores. « Si un membre d’une famille connaît des soucis, il faudra tout faire pour l’aider et surtout communiquer. Il faudra tout entreprendre pour les encourager à revenir, car ce sont les fédérations et les sportifs qui souffrent. »
Par ailleurs, au cours des travaux, le sujet des contrôles antidopage effectués lors des derniers JIOI a été abordé. Sur les 71 contrôles, une seule anomalie a été détectée concernant une haltérophile seychelloise, dont la médaille sera enlevée dès que les procédures en cours auront abouti. Il a également été décidé de renouveler la Convention avec la Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien (CJSOI) afin que tous les pays membres puissent participer aux programmes camps de jeunesse et au volet Jeunesse.
Les membres présents ont aussi évoqué l’amélioration du fonctionnement du conseil et l’organisation des Jeux. Et ce, à travers trois axes : le renforcement juridique et des relations avec les instances internationales telles que le CIO, le RADO et les fédérations internationales ; la mise en place d’un comité d’éthique qui aura à se prononcer sur tout manquement grave d’une île membre, d’un membre du conseil ou d’un participant aux Jeux et ; la modification d’un certain nombre d’articles de la Charte dont celui de l’admissibilité aux Jeux.
Au niveau des disciplines retenues pour les JIOI 2019, 14 figurent à l’agenda. Toutefois, d’autres disciplines ont été proposées et pourraient être au programme, à savoir : football féminin, rugby féminin, handball (H et D), voile (H et D), triathlon (H), tennis (H et D), karaté (H et D), beach volley (H et D) et pétanque (H et D).
Au niveau organisationnel, Maurice a confirmé qu’elle possède les infrastructures nécessaires. Toutefois, le village des jeux sera un site unique si sa construction se réalise. Au cas contraire, l’hébergement se fera par discipline dans des hôtels ou autres lieux d’hébergement. La décision sera définitive lors de la prochaine réunion du Cij.
Par ailleurs, une réunion de la commission statuts et règlements aura lieu aux Seychelles en septembre prochain. Elle étudiera entre autres les questions relatives à la modification de la Charte des Jeux, l’élaboration du code de bonne conduite et d’un comité d’éthique, de même qu’à une réflexion sur une instance d’arbitrage du sport.