C’est demain que le champion du monde 2013 des moins de 81 kg, nommément James Agathe, entrera en action lors des World Games, à Wroclaw en Pologne. Une compétition organisée par l’International World Games Association et qui se déroule chaque quatre ans, soit l’année suivant les Jeux olympiques d’été. Une compétition au cours de laquelle le Rodriguais ne vise ni plus ni moins que la médaille d’or. Il s’est d’ailleurs dit confiant de pouvoir atteindre cet objectif. Les World Games constituent une étape importante dans la préparation de James Agathe en vue de sa participation aux Championnats du monde de la World Association of Kick-Boxing Organisation (WAKO), prévus du 4 au 12 novembre à Budapest, en Hongrie. Initialement, ces Mondiaux étaient prévus du 20 au 29 octobre, à Fortaleza au Brésil.
 James Agathe, qui s’est envolé vendredi pour la Pologne, accompagné du secrétaire-général de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA), Sanju Bhiku, ne compte pas rentrer les mains vides. Il a d’ailleurs clairement expliqué, la semaine dernière, que cette compétition représente une phase essentielle dans sa carrière, d’autant que c’est lui qui avait pris l’initiative de boxer en K1, alors que généralement, il tire en low kick. C’est également lui qui avait choisi de prendre part aux Championnats d’Afrique de décembre dernier au Maroc, où il avait décroché la médaille d’or dans sa catégorie. C’est aussi cette consécration qui lui avait permis de valider son billet pour les World Games.
Huit engagés chez les -81 kg
Pour sa toute première participation à ces Jeux, James Agathe se retrouvera dans une poule de huit boxeurs, composée d’Aleksandr Menkovic (Serbie), Aleksandr Dmitrenko (Russie), Dzimitry Baranau (Bielorussie), Arkadusz Kaszuba (Pologne), Omari Boyd (États-Unis), Mohammed Thulfiqar Kadhim (Iraq) et d’Ali Khanjari (Iran). Des boxeurs qu’il dit tous connaître et qui, selon lui, sont prenables. Il débutera donc en quart de finale et, pour décrocher la médaille d’or, il aura à gagner trois combats. Il confiait d’ailleurs, dans notre livraison de dimanche dernier, que « ce sont tous des boxeurs que je connais et que je considère être à ma portée. Je suis physiquement et psychologiquement bien et j’y vais avec la ferme intenter de m’imposer. De tous les temps, je suis toujours monté sur un ring avec cette envie de gagner et ce n’est pas aujourd’hui que cela changera. »
La première édition des World Games s’est tenue à Santa Clara en Californie, aux États-Unis, en 1981. La dixième édition, qui se déroule cette semaine à Wroclaw, Pologne, réunira plus de 3 000 athlètes de 31 disciplines sportives et issus de 111 pays. C’est l’événement sportif le plus important jamais organisé en Pologne. Ce pays sera d’ailleurs la plus représenté avec 249 athlètes, suivi de la France (172 athlètes), de l’Italie (152 athlètes), de l’Allemagne (145 athlètes), alors que les États-Unis sont de la partie avec une délégation de 126 athlètes.
Les disciplines aux World Games sont le air Sports, tir à l’arc, beach ball, billard, Sport Boules, bowling, canoë-kayak, danse, sport, compétitions de Floorball, Flying Disc, gymnastique, Ju-Jitsu, karaté, korfball, Lacrosse, sauver la vie, Muaythai, Orientation, dynamophilie, Roller Sports, escalade, squash, Sumo, remorqueur de la guerre, Under-water, Sports et ski nautique et planche. La compétition devrait être retransmise sur certaines chaînes de télévision (dont l’Equipe TV en France) et sera aussi diffusée en livestream sur« The World Games Channel ».