Les opposants à la Marche des Fiertés réunis à la Place d'Armes

Euronews, BFM TV, Le Quotidien TV, zinfos974, et même RT France… Plusieurs titres de presse internationaux relatent l’annulation de la Marche des Fiertés à Maurice, le samedi 3 juin, après que des opposants se sont illégalement massés à la Place d’Armes pour entraver cette manifestation.

Organisée par le Collectif Arc-en-Ciel (CAEC), la marche pacifique avait comme but de promouvoir les droits humains, notamment ceux des LGBTI. Mais face à la menace que représentaient les opposants virulents de la Place d’Armes, les organisateurs de la marche ont préféré annuler la manifestation par mesure de sécurité.

Après 13 éditions, c’est la première fois que la Marche des Fiertés est annulée à Maurice. Ce qui écorche grandement la réputation et l’image de l’île comme une démocratie sure. Les internautes du monde entier sont, eux, nombreux à apporter leur soutien au CAEC à travers leurs commentaires.

A la suite des évènements de samedi, le comparateur de vols Vol974 a suspendu toute réservation à destination de Maurice pour apporter « notre soutien aux militants pour la liberté dont l’action et l’engagement méritent d’être salués et reconnus en dehors de Maurice ».

Javed Meetoo tenant une pancarte « NON » avec un bonnet portant des symbols de l’Etat Islamique

Le site Zinfos974 a, hier, lundi 5 juin, publié un portrait de Javed Meetoo, homme à la tête des musulmans extrémistes massés à la Place d’Armes samedi. L’article le présente comme « un prédicateur radical connu des autorités mauriciennes et de la cellule anti terrorisme ».

L’article retrace les démêlés de Javed Metoo avec les autorités mauriciennes, revenant sur la tuerie de Gorah Issac et l’affaire de coups de feu tirés sur l’ambassade de France à Maurice. « Cet article a été réalisé en se basant notamment sur les travaux de David H. Ucko, directeur du Programme de lutte contre le terrorisme (CTFP) et professeur agrégé au College of International Security Affairs de la National Defence University à Maurice », précise le site.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont eux relevé que Javed Meetoo avait affiché un symbole de l’Etat islamique sur le bonnet qu’il portait samedi. Des arrestations sont attendues dans cette affaire car la manifestation de la Place d’Armes était illégale, n’ayant obtenu l’autorisation de la police.

De son côté, Pauline Verner, porte-parole du CAEC, s’est rendue aux Casernes centrales cet après-midi. Elle a porté plainte à la suite des menace de mort qu’elle a reçues ces derniers jours.

Son avocat, Me Jean Claude Bibi, a lui indiqué que l’Union européenne porte un intérêt particulier à cette affaire.