Les Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) devant se tenir à Maurice cette année coûteraient quelque « 6,1 milliards », a indiqué le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissezon, lors de la séance parlementaire de ce mardi 7 mai.

Il répondait à une Private Notice Question (PNQ) en suppléance au ministre des Sports, Stephan Toussaint, actuellement en déplacement aux Seychelles où se tien la Réunion des experts et des ministres pour la Commission de la Jeunesse et des Sports (CJSOI).

Dans sa PNQ, le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a comparé le complexe sportif de Côte D’or à un « complexe fantôme in the middle of nowhere, le qualifiant plus loin de « gouffre financier ».

Le ministre de la Fonction publique a indiqué que le budget initial de Rs 3,9 milliards avait été « révisé » après, notamment, des « changes in rooftop structures », des travaux mécanique et de plomberie et des « additional piling works ». Le complexe sportif devrait coûter, au final, Rs 4,6 milliards.

Le leader de l’opposition a à plusieurs reprises questionné le ministre pour savoir comment sera rentabilisé ce complexe. Il a également demandé quels événements sportifs internationaux, hormis les JIOI, se tiendront au sein de cette infrastructure lors des douze prochains mois.

Le ministre de la Fonction publique a qualifié la question du leader de l’opposition d’« extrapolation », car le gouvernement a pour but de « rentabiliser ce bijou », s’est-il défendu. Et de rajouter qu’à chaque fois que le gouvernement annonce un projet, l’opposition vient lui de l’avant avec une politique de « nanye pa bon ».

Avançant un coût d’entretien de Rs 250 millions — précisant que cette somme représente la moitié du budget du ministère des Sports et de la Jeunesse — pour le complexe sportif et évoquant Rs 700 millions pour la réfection des autres infrastructures sportives comme plan B, Xavier Duval a qualifié ce projet de « total waste of money » et estime que ces fonds auraient pu être utilisés ailleurs.

D’autre part, le ministre a révélé que les cérémonies d’ouverture et de clôture des JIOI se tiendront au Stade Anjalay.

Par ailleurs, la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, a au début de la séance parlementaire annoncé de nouveaux règlements concernant l’utilisation des « handheld electronic devices » au sein de l’hémicycle.

L’utilisation de ces appareils sera dorénavant mieux réglementée afin de maintenir l’ordre au sein de l’hémicycle et il reviendra au Chairperson de la chambre de juger si les règlements ont été transgressés.

Retrouvez un compte-rendu détaillé de cette PNQ dans Le Mauricien de ce mardi 7 mai, disponible dès cette après-midi chez nos revendeurs.