Les habitants de Vandermeersh, à Rose-Hill, ne sont pas au bout de leur peine. Quelques semaines après l’interruption dans la fourniture d’eau due aux travaux de la CWA, cette fois, la pollution sonore a refait surface.

Depuis le début des travaux nocturnes du Métro Express, qui ont enchainé avec ceux de la CWA, le sommeil des habitants est constamment perturbé par le bruit des machines entre 23h30 jusqu’aux petites heures du matin.

Aisha, une jeune femme qui habite les environs, « n’en peut plus ». « J’ai un père de 74 ans qui est souffrant, une cousine qui a un bébé de 26 jours seulement et le bruit chaque nuit devient insupportable. Quand les JCB et les camions sont à pied d’oeuvre dans la rue, les vitres de la maison vibrent »

« On ne dort plus! »

Aisha fait aussi référence à la poussière qui émane des travaux et cause des problèmes de santé, surtout pour ceux qui souffrent d’asthme.

« Nous ne sommes pas contre ces travaux, mais au moins qu’ils le fassent à des heures raisonnables et qu’ils prennent en considération la santé de tout un chacun », lance-t-elle. « Ces travaux devraient durer deux ans, sommes-nous supposés rester éveiller pendant ces deux années? »

A maintes reprises, la jeune femme a tenté de contacter les autorités concernées, mais rien n’y fait. Elle a déposé une plainte au poste de police de Rose-Hill en espérant que les autorités reconsidèrent leurs heures de travaux ainsi que l’aspect environnemental.