Avec le projet pour la construction du Victoria Urban Terminal, les marchands ambulants travaillant sur la Place Decaen seront évacués fin octobre. C’est ce qu’a annoncé le Lord-Maire, Daniel Laurent, jeudi lors de la séance du conseil municipal.

Daniel Laurent a toutefois précisé qu’à ce stade, la municipalité n’a pas encore identifié de site approprié pour reloger les colporteurs. Le conseiller du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) Mahmad Khodabacus a fait ressortir que « le temps joue contre la mairie sur ce sujet » et outre l’identification du site, « il faudra installer toutes les infrastructures nécessaires » pour accueillir les 600 marchands. « Il ne reste que deux mois », dit-il. Lui donnant la réplique, le Lord- Maire s’est voulu rassurant, soutenant que « we will be at time », et ce sans donner plus de détails dans l’immédiat.

Concernant le Victoria Urban Terminal, Daniel Laurent a fait comprendre au conseil que ce projet est chapeauté par le ministère des Infrastructures publiques et que la mairie s’acquittera d’un montant de Rs 4 M mensuellement auprès du consortium pour les échoppes qui seront occupées par les marchands ambulants. Daniel Laurent a précisé que la mairie agira comme agent en ramassant Rs 3 500 chaque mois au près des marchands. Mahmad Khodabacus, lui, s’est demandé si la municipalité s’acquittera des frais si des marchands ne paient pas leur redevance, « d’autant que les comptes de la mairie sont déficitaires ». Le Lord-Maire lui a répondu que « dans l’éventualité où un marchand ne paie pas les frais, la mairie entamera des actions légales ».

D’autre part, le conseil a approuvé que l’espace à l’entrée de l’avenue La Possession soit utilisé temporairement comme garage de bus lors de la construction du Victoria Urban Terminal. L’autre sujet qui a fait débat lors de la séance concerne la rénovation du théâtre de Port-Louis, où la conseillère Madhoomatee Jaglal avance que « du ciment est utilisé dans certaines zones » et se demande si cela n’affectera pas le bâtiment. Daniel Laurent avance que les travaux se déroulent selon le “tender document” et sur les conseils du consultant.

D’autre part, la rencontre entre le Lord-Maire et une délégation australienne à son bureau dernièrement avait fait jaser plus d’un et, à une question de la conseillère Aurore Madelon à ce sujet, le Lord-Maire a avancé que « ce n’était pas une visite officielle, mais privée ». Il ajoute : « J’ai entrepris personnellement les frais relatifs à cette visite. »

Les autres items qui étaient à l’agenda lors de cette séance concernent des travaux de réparation de la toiture de la section viande du marché central qui coûteront Rs 1,4 M, une motion présentée par Mahmad Khodabacus pour que la foire de Pointe-aux-Sables porte le nom du défunt Cyril Moordine et des travaux en cours à Sainte-Croix dans le sillage du pèlerinage au caveau de père Laval.