PHOTO ILLUSTATION

« Mauritian hotels were affected by subdued demand », note la direction de NMH

Le trimestre se terminant au 31 mars n’a pas été vraiment porteur pour le groupe New Mauritius Hotels (NMH). Il a en effet enregistré un chiffre d’affaires inférieur à Rs 2,6 milliards, contre Rs 2,8 milliards pour la même période en 2018. De même, ses profits trimestriels ont baissé à Rs 125,2 millions, comparés à Rs 205,9 millions en 2018, ce qui équivaut à une chute de 39,2%.

Par contre, note positive pour le Fairmont Royal Palm Marrakech, qui maintient une bonne tendance depuis ces derniers mois, avec un taux de remplissage de 68%, comparé à 50% en 2018, et ce alors que les hôtels mauriciens ont été touchés par une demande en baisse. « The Mauritian hotels were affected by subdued demand for the destination and a drop of some 4% and 3% in the Euro and GBP respectively. This resulted in a reduced occupancy of 69% for the Group (FY 18 : 71% ) and a lower Average Room Rate of Rs 10, 400 (FY 18 : Rs 11, 200) », explique la direction du groupe.

NMH précise toutefois que la baisse de 4,5%, enregistrée à l’échelle nationale dans les arrivées touristiques par voie aérienne au cours du trimestre, peut être en partie expliquée par les vacances de Pâques tombant en avril cette année par opposition à mars de l’année dernière. « En revanche, la forte baisse des arrivées par avion en provenance d’un nombre de marchés émetteurs clés tels que la Chine, l’Allemagne, le Royaume-Uni et La Réunion est une source de préoccupation », fait ressortir NMH.

La baisse de profits enregistrée au 1er trimestre 2018 fait chuter la profitabilité globale du groupe pour le semestre se terminant au 31 mars. Ainsi, ses bénéfices se déclinent à Rs 571,1 millions, comparés à Rs 688,7 millions pour la même période du précédent exercice financier, soit une baisse de 17%.

Alors que la tendance des réservations pour les prochains mois montre l’amélioration modérée au cours du dernier trimestre, la performance des hôtels du groupe à Maurice continue à être affectée par la baisse de la demande, souligne la direction, couplée à « the reduction in seat capacity and the continued weakness of the Euro and GBP ». À l’échelle internationale, le Fairmont Royal Palm Marrakech devrait continuer sur sa lancée, avec une occupation de 87% en avril (toujours en progression par rapport à l’année dernière). Les résultats bien améliorés de cet hôtel devraient ainsi compenser en partie la performance moins favorable des hôtels à Maurice.