Le jockey français Cédric Ségeon a été interrogé par les commissaires du Mauritius Turf Club (MTC) ce jeudi matin dans le cadre des soupçons de consommation de drogues dangereuses qui pèsent sur lui.

Il était accompagné de son homme de loi, Me Akhilesh Rajee, qui n’a toutefois pu assister à l’interrogatoire de son client.

Le jockey a confirmé auprès du MTC sa version des faits enregistrée le 2 août.

L’enquête a été ajournée à une date ultérieure, le MTC soutenant que la police se penche actuellement sur cette affaire. A noter que le club de la Rue Eugène Laurent se réserve le droit de poursuivre elle aussi l’investigation sur Cédric Ségeon.

Pour rappel, Cedric Ségeon avait été arrêté après que des analyses ont prouvé que son urine contenait du Bromazepam, une substance illicite. Dans le cadre de l’enquête, le Dr Madeleine, celui qui avait prescrit le produit au jockey, avait aussi fait l’objet d’une arrestation pour complot et falsification de document.

En outre, le Mauritius Turf Club a émis un communiqué lundi, 6 août, pour informer que Cédric Ségeon est autorisé « to ride at track work ». Ce qu’il avait fait à l’entrainement au Champ de Mars dès mardi. Car de nouvelles analyses du Laboratoire Quantilab ont confirmé que l’urine du jockey ne contenait aucune substance illicite.